Je suis en train de rater la saison des mûres

Il y a quelques mois, constatant avec une autre Emma le plaisir inouï que nous avions à CUEILLIR - des mûres, des pommes, des cerises - nous en avions déduit que notre satisfaction était reliée à la dimension archaïque, inscrite dans je ne sais quel secteur paléolithique de notre inconscient, de la CUEILLETTE.

Sélectionnez un passage du texte et twittez-le directement

Donc ce plaisir-là. Marcher panier en main. S’arrêter tous les 50 centimètres et se déchirer T-shirt et mollets pour attraper les plus grosses, les plus hautes, les plus sucrées. A chaque mûre, se demander si un renard a pu pisser dessus, rapport à la leptospirose. Ne pas parler. Eprouver un sentiment d’urgence, de nécessité absolue, comme si placards et frigo étaient vides, comme si notre survie en dépendait. Tout le temps, évaluer la masse noire et tendre au fond du panier. Rentrer triomphalement, présenter la cueillette à la maisonnée, rincer et jeter les mûres dans un fait-tout, observer leur délitement et s’enivrer de l’odeur de la cuisson. L’extase, ni plus, ni moins.

Mais cette année ! Frustration suprême. Trop de boulot. Une petite heure de cueillette en tout et pour tout depuis début septembre. Un pot et demi de confitures, un petit saladier de compote de pommes.

Lamentable.


Vos commentaires

  1. L’autre Emma

    Salutations de l’autre Emma ! Qui s’est contentée cette année de ramasser quelques mûres en fin de vie dans un parc de la petite couronne parisienne, cachant sa frustration immense auprès de ses enfants citadins par un enthousiasme démesuré, avec l’espoir de leur transmettre malgré tout ce plaisir paléolithique... On se bloque déjà un rancard pour ne pas rater la saison prochaine ? Je veux voir leur bouille, leurs genoux et leurs vêtements couverts de jus violet !

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.