Bill Gates et Monsanto à l’assaut des paysans africains

L’agriculture transgénique pour tirer de la pauvreté les paysans pauvres des pays pauvres, c’est une évidence pour nos amis Bill et Mélinda Gates, dont la Fondation richissime a entrepris de sauver le monde depuis plusieurs années. J’avoue que j’ignorais cette alliance objective entre deux capitalismes totalitaires et débridés, celui de Microsoft et celui de Monsanto (ceux-là même qui fabriquaient l’agent orange pendant la guerre du Vietnam).

Sélectionnez un passage du texte et twittez-le directement

J’ai commencé par lire avec intérêt cet article (Terra eco), révélations de Wikileaks sur la colère de la diplomatie américaine, toute dévouée à Monsanto, à propos des résistances françaises aux cultures transgéniques.

Et puis je suis allée fouiner sur le site de Bill et Mélinda, ce que je n’avais jamais fait jusqu’alors. Et là, aucun doute : tout en défendant à cor et à cris les "small farmers", frôlant un discours à la Pierre Rabhi (je plaisante), voilà que Bill et Mélinda nous vendent Monsanto.

Comme ça, par exemple : "Monsanto, a multinational agricultural biotechnology corporation, is a leader in drought-tolerance technologies and has committed to making these proprietary technologies available royalty-free to small farmers in Africa."

Gratos en plus. Trop aimable.

Monsanto est cette énorme firme US qui propose des semences OGM, génétiquement modifiées (=résistantes à plusieurs maladies), et qui enchaîne les agriculteurs en leur vendant des graines ne pouvant être resemées, ce qui les contraint à en acheter l’année suivante.

Monsanto, 1. joue aux apprentis sorciers avec les OGM. 2. surendette et esclavagise les agriculteurs 3. nuit à l’environnement.

Pour mémoire, on lira dans cet article du Monde Diplomatique une petite note édifiante : "La multinationale a été condamnée pour pollution des sols, des nappes phréatiques et du sang des populations avec les polychlorobiphényles (PCB) aux Etats-Unis et au Royaume-Uni (Pays de Galles), et pour publicité mensongère quant à la nature soi-disant biodégradable de son désherbant Roundup aux Etats-Unis et en France (condamnée à New York en 1996 et à Lyon en 2008)."

On se souviendra également de ça, toujours dans le Diplo : "(Monsanto) est par ailleurs dénoncée pour avoir contribué à ruiner des dizaines de milliers de paysans dans les pays les plus pauvres, comme l’Inde, où le surendettement des semeurs de coton a entraîné des vagues massives de suicide."

Sur les méthodes Monsanto, lire aussi cet article édifiant de Rue89.

Bill et Mélinda veulent donc sauver les "small farmers" en faisant d’eux les obligés d’une compagnie prédatrice.
Cool.


Vos commentaires

  1. bossennec

    Bonjour,
    merci pour votre article, j’ignorais également cette alliance pour le moins inquiétante... Suite à ma lecture, j’ai effectué une brève recherche sur le web et j’ai la satisfaction de voir que l’ONU se garde bien d’approuver les doctrines visant à faire des OGM la solution au problème de la sécheresse et de la famine. Si cela vous intéresse, voici les deux articles que j’ai consultés :
    http://www.un.org/french/ecosocdev/geninfo/afrec/vol17no4/174ricefr.htm
    http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article130

    Peut-être avez-vous d’autres infos sur ce sujet, d’une actualité ardente, puisque l’ONU a annoncé il y a déjà quelque temps la livraison de semences plus résistantes à la sécheresse dans la Corne d’Afrique. Je suppose qu’il s’agit de semences du type du Nerica, mais je me demande comment l’industrie agronomique parvient à placer ses produits dans ce genre de contexte d’urgence humanitaire.

    Merci pour vos lumières.

  2. Yann Kindo

    Désolé, mais ce qui est édifiant, c’est surtout le nombre de contre-vérités et de faux arguments que contient votre texte .
    Rapidement, quelques exemples :

    - Monsanto a fabriqué l’Agent Orange pendant la guerre du Vietnam. Quel est le rapport avec la question des OGM ? La firme allemande Bayer, qui produit de l’aspirine, a fabriqué le gaz moutarde pendant la Grande Guerre. Vous êtes contre l’aspirine, du coup ?

    - Le paysans doivent racheter les graines OGM chaque année ? C’est vrai. Sauf que c’est déja vrai avec les graines non OGM depuis des dizaines d’années dans les pays pratiquant une agriculture moderne et performante : les agriculteurs, à qui personne n’a mis le fusil sur la tempe, préférent dans 99% des cas racheter chaque année des hybrides F1 à haut rendement plutôt que de réutiliser les semences de ferme d’année en année. Peut être que ça heurte votre romantisme écolo passéiste, mais c’est comme ça. Sauf cas où Monsanto a réussi à imposer des contrats indus, cela n’a rien à voir avec une interdiction de replanter, mais avec les lois de la génétique qui font qu’on perd au fur et à mesure des générations les caractéristiques que l’on avait recherchées dans la graine de première génération

    - Les exemples de fraude et de condamnation (justifiée à mes yeux, ils ont pipoté à propos des vertus du Round Up... ce qui ne veut pas dire que celui-ci soit une calamité non plus) de Monsanto que vous donnez n’ont rien à voir avec les OGM, c’est juste un autre pseudo-argument sans valeur (si on discute de l’introduction des OGM en Afrique)

    - Il n’ y a pas eu de haussse des suicides depaysans en Inde depuis l’introduction des OGM, c’est encore une légende urbaine que vous propagez. Quels sont vos arguments ? Pouvez vous présenter des données chiffrées à l’échelle locale montrant qu’il y a une hausse des suicides là où les OGM ont été introduits, et pas ailleurs ? Ce travail a été fait, et il ne va pas du tout dans le sens de ce que vous affirmez sans avoir cherché à le vérifier.

    On peut discuter de la pertinence d’introduire des cultures OGM à tel ou tel endroit où les conditions d’une agriculture moderne (irrigation, mécnaisation, capacités d’investissemnt) ne sont pas réunies, du fait de la pauvreté et du sous développement soigneusement entretenus par la domination impérialiste. Mais on ne peut pas le discuter sur la base de votre argumentaire fantaisiste.

    1. Emmanuelle Walter

      Ah, Yann, je vous attendais ! Ca fait plaisir d’avoir de vos nouvelles...
      Alors, bon.

      1. Sur le gaz moutarde. Parallèle amusant, c’est sûr. Mais l’agent orange, c’était dans les années 60-70. Nous étions presque nés. La Seconde guerre mondiale et sa Shoah étaient passées par là. C’est encore plus insupportable, vous ne trouvez pas ?

      2. Les semences. Justement, dans nombre de pays pauvres, les paysans produisent leurs semences. D’accord, ils sont pauvres, mais on sait maintenant qu’on peut augmenter sa productivité tout en maintenant son indépendance, grâce à l’utilisation des ses propres semences. C’est pas bien ça ?

      3. Monsanto a menti sur des produits non-OGM. C’est vrai. J’ai quand même le droit de l’écrire dans un article sur Monsanto ? C’est quand même bien de savoir qu’ils ont tendance à pipeauter, non ?

      4. Le Round-Up. Pas une calamité ? J’ai vécu quatre ans dans une campagne très, très agricole. J’ai vu. Pardon, mais vraiment, ça se discute.

      5. Suicides. Source : Monde diplomatique. Les suicides en Inde n’augmenteraient pas avec les OGM. Mais ils devraient DIMINUER non ? Puisque Monsanto est l’ami des paysans ? Non ?

      6. Donc vous avez LE bon argumentaire contre l’introduction des OGM dans les pays pauvres. Je l’attends et le publie derechef !

      A vous.

    2. ALiCe__M

      Ce qui est répugnant, c’est que sous couvert de "sauver le monde" Monsanto a mis en place une énorme usine à fric. Quel rapport entre les OGM et le Round up ? eh bien les graines OGM sont dites "round up ready", c’est à dire "prêtes pour le Round up", elles sont donc résistantes à un puissant herbicide, le Round-up. Il me semble que le lien est assez clair : vous achetez les graines, puis l’herbicide qui va avec, le duo parfait.

  3. Yann Kindo

    Damned, j’étais attendu ! [vos papiers sont relayés sur rezo.net, alors....
    Alors, à moi...
    Le truc, c’est que vous n’avez juste aucun argument contre l’introduction des OGM dans les pays pauvres. Alors vous êtes obligée de broder en périphérie et de rappeler des choses totalement hors sujet comme le Round Up ou l’Agent Orange [qui sont deux choses très différentes]

    Je ne sais pas trop ce que vous attendez de moi comme argumentaire. Je passe sur le fait que l’introduction des OGM aurait dû selon vous faire baisser le taux de suicide des paysans en Inde (sic). Ne critiquez pas les OGM parce qu’ils n’ont pas fait exister le Père Noël, c’était ni leur but ni dans le domaine de ce qui était possible pour eux
    Je ne peux pas vous pondre d’argumentaire contre l’introduction des OGM [c’est à dire de "variétés améliorées par transgenèse"] vu que je suis POUR que les pauvres aient droit aussi au progrès technologique, aux OGM comme à l’eau courante, l’électricité ou le téléphone portable. Le paysan africain qui travaille le sol avec un outil en bois [et qui a le dos cassé à 40 ans], c’est pas ce que je souhaite pour l’avenir. Je suis favorable au développement de l’irrigation, de la mécanisation et de l’amélioration variétale pour tout le monde. Avec sans doute des marges de progrès importantes par le biais de la transgenèse si les moyens étaient mis là-dedans, ce que ne fera sans doute pas Monsanto qui ne s’intéresse qu’à la demande solvable, et pas au fait de rendre plus résistante à la sécheresse telle ou telle plante traditionnelle africaine
    Je veux bien vous trouver des arguments contre Monsanto [mais pourquoi eux plus que n’importe quelle autre boîte capitaliste ?], mais contre les OGM, je ne vois rien de convaincant. Contre ponctuellement tel ou tel OGM [il y en a des tas de très différents], peut -être, mais contre la transgenèse, certainement pas. Sur le coton Bt je vois pas en tous cas
    C’est sûr qu’avec le Monde Diplo comme seule source sur les OGM, ça fabrique une vision très biaisée du monde. Je me souviens d’un papier qu’ils avaient fait à propos de supposes mouvements paysans contre l’introduction des OGM au Burkina ; ça avait l’air d’être typiquement le truc du petit blanc expatrié qui fantasme. Quand j’en avais parlé à un burkinabé intéressé par l’agronomie, il ne voyait pas de quoi il s’agissait.
    Sur le suicide des paysans en Inde, si on fait l’effort de vérifier au lieu de croire sur parole les anti-OGMm qui sont les recordmen mondiaux du hoax et du pipotage ces dernières années [avec peut-être les partisans de la thèse du complot sur le 11 septembtre, qui sont eux aussi assez imperméables à la raison], on trouve des choses. Comme ça, par exemple :
    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1214

    Bon ben, a vous, quoi

    1. Scoerpix

      Je vois dans ce comparatif une même méthode de développement.
      Comme Microsoft laissait ses logiciels piratés circuler facilement, de manière à fidéliser leurs "clients". Habitués à n’utiliser qu’un seul logiciel, les "clients" le prennent pour le seul existant.
      Monsanto fait de même en tuant les semences locales.
      Il est certain que si on nous donne des semences productives on ne va pas réutiliser les anciennes graines qui ont su se maintenir depuis des siècles parfois dans ces régions où l’agriculture est si difficile.
      Je vais même plus loin car si vous plantez des OGM à côté de graines saines, les graines saines vont pericliter.
      Ils introduisent un non choix. Un cadeau empoisonné. Ils favorisent la venue d’une agriculture expansive où des riches vont profiter et les petits paysans disparaître.
      Tout le monde sait pourtant que la survie dans ces zones d’extrème pauvreté, passe par l’indépendance alimentaire.
      Alors se voiler la face en disant qu’on va les sauver, c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles.
      Je te donne en sachant très bien que tu seras dépendant de moi et ton voisin le sera aussi même s’il ne le veut pas.

  4. fourminus

    A Dakar la Fondation Bill Gates a financé un an de formation au profit de la presse locale pour leur apprendre à reconnaitre les bienfaits des OGM. 
    La formatrice (française) n’a finalement pas supporté et a laissé tombé après quelques mois.

    Ces gens sont si riches qu’ils imposent leurs vues au reste du monde. Ils sont DANGEREUX.

  5. com1com

    Je trouve l’article et les commentaires interessants.
    Je n’ai pas vu le reportage, il n’est pas encore sur pluzz.

    Mais moi dans cette histoire de don, je viens de lire un com :
    "Bill Gates donne 95% de sa fortune à sa fondation ! Il lui reste quand même 3 000 000 000 € (donc 3 milliards d’euros...)"

    En vous relisant, cette histoire de Monsanto est évidente. Tout est clair.

    Prenons un gars qui à lui seul gagne un somme colossale qui peut risquer de faire chuter un pays si elle disparaissait d’un seul coup.
    Or, on nous dis que le monsieur donne 95% de cette somme aux pays etranger, pour le bien.
    Holà holà ! Déjà ça, comment est-ce possible ? Croyez-vous que l’etat américain laisserait partir l’argent hors de ses frontières de cette manière ?
    L’argent gagné aux USA doit rester aux USA, surtout en période de crise !
    Mais là j’apprend qu’il y ai eu un compromis. Finalement Monsanto est la solution parfaite pour faire de l’humanitaire sans perdre d’argent !
    C’est une évidence, pour Bill cette situation est parfaite car il se bat depuis toujours pour les brevets et, justement, Monsento incarne le breuvetage. Mais le breuvetage du vivant. Bill, en voulant faire le bien deux fois pour montrer aux gens que l’argent permet de pouvoir donner contrairement aux logiciels libres qui doivent se débrouiller pour être, il essai de faire de Monsanto un monopole en disant aux gens :
    Voyez, on ne laisse pas vivre la concurrence mais on est gentils car on sauve les pauvres de la famine.

    Cet homme est pire que je croyais.

  6. com1com

    Merci d’enlever cette stupide modération. Nous ne savons pas si notre message a été lu et modéré ou s’il n’a pas encore été lu.
    La liberté d’expression avant tout ! Vous pouvez modérer les messages après aparition, ou utiliser des filtres anti-spam, voir un systeme captcha si c’est le spam qui vous fait peur.
    Merci.

    1. Emmanuelle Walter

      Ben non, je supprime pas cette stupide modération, cher com1com. Et si je vous demandais de supprimer votre stupide pseudonyme, vous me diriez quoi ?
      Je me sens d’autant plus légitime que je publie la plupart des commentaires, y compris ceux qui me sont défavorables (lire ce forum pour comprendre ;-))
      Mais je supprime ceux qui n’ont rien à voir avec le sujet (messages privés).